Lauriers roses…inviter le sud au jardin

On le nomme  laurier-rose (de son vrai nom Nerium oleander) , mais il peut être blanc, rouge ou même jaune orangé. Superbe arbuste, résistant à la sécheresse, il s’éloigne volontiers du Sud pour jouer plus au Nord les stars de l’été à condition d’être cultivé dans de gros pots permettant de l’abriter du froid dès l’automne.

Chez nous, ils ont été introduits en pots en région lyonnaise, ont déménagé et ont frissonné dans le Berry pour ancrer finalement leurs racines dans la terre du Sud-Ouest. (Mais oui, nombre de nos arbustes et plantes ont voyagé avec nous) C’est vous dire s’ils sont faciles à vivre pour peu que vous respectiez quelques règles de plantation.

Florifère de juin aux premières gelées en zone tempérée, le laurier rose  balancera au gré des vents ses fleurs simples, doubles ou triples, réunies en élégants bouquets terminaux et atteindra de 1,5 à 3 mètres de haut.

Que vous l’installiez en pot ou en pleine terre, sachez qu’il aime le plein soleil et craint les courants d’air.

En pleine terre, la plantation du laurier rose s’effectuera de préférence à l’automne ou au printemps, dans un mélange de terre de jardin et terreau. Il faudra veiller à un arrosage régulier la première année

Dans les régions où il gèle l’hiver, sa culture en pot  est recommandée. Dans ce cas, il est important d’utiliser un  terreau pour arbustes à fleurs en veillant  à ce que le fond du pot soit percé pour permettre l’écoulement de l’eau. Si vous craignez de fortes gelées  (il résiste jusqu’à -7° environ) vous rentrerez  votre arbuste dans une pièce lumineuse et fraîche

Les jeunes lauriers-roses auront besoin d’être rempotés chaque printemps dans un pot légèrement plus grand. Lorsqu’ils ont atteint plus d’1,5 mètre, il suffira de les rempoter tous les 2 ou 3 ans dans le même pot et de tailler les racines périphériques à chaque rempotage.

Cet arbuste est simple à bouturer donc à reproduire et à partager …Il suffit de tremper des rameaux pas encore fleuris dans l’eau entre mai et septembre. Laisser enraciner jusqu’à 7 semaines pour pouvoir repiquer dans un mélange léger à l’automne. Installer au printemps suivant !

Attention : toxique !

Le seul inconvénient de cet arbuste est sa toxicité….En effet, les substances toxiques contenues dans l’arbuste sont des alcaloïdes cardio-toxiques, dont le principal , l’oléandrine, est utilisé dans la composition de la mort-aux-rats . Les accidents les plus nombreux concernent l’ingestion de petits morceaux de feuilles ou de fleurs par de jeunes enfants âgés de 1,5 à 3 ans. ainsi que des brûlures chimiques en cas de contact cutané. Ces brûlures sont progressives, à cause de leur mécanisme de production.

Soyez  donc très prudents en  le manipulant: Portez des gants au moment de la taille et lavez-vous les mains après tout contact avec le laurier-rose.

Mais ne vous arrêtez pas à cet aspect de l’arbuste, installez le au jardin, isolé ou en haie , il apportera sa touche méditerranéenne incomparable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s