Et après?

Parce que ce temps de confinement peut être un temps où l’on accepte de confronter d’autres points de vue…..

Discours d’ Aurélien Barrau, astrophysicien, sur l’après confinement « L’académie du monde d’après »

« On ne veut plus continuer cette partie de Monopoly, voyez-vous, dans un avion qui est en train de se crasher. Ils veulent continuer à jouer. Nous voulons continuer à vivre. Donc ça ne va pas être simple, mais ça ne va pas se passer comme ça. On ne peut pas être les victimes collatérales de personnes qui n’ont simplement pas compris les rouages fondamentaux de l’existence. Changer les règles du jeu, n’importe quel enfant sait le faire quand la partie devient injouable. C’est exactement ce qui se passe aujourd’hui.

On ne pourra pas faire revivre les espèces éteintes, on ne pourra pas faire revivre les morts, on ne pourra pas épurer le CO2, mais on peut changer des règles qui sont tout à fait aberrantes, qui sont socialement injustes, qui sont écologiquement dramatiques, qui sont climatiquement suicidaires. Ça on peut le faire.

Ça ne tient qu’à nous, mais il faut le faire maintenant, il faut le faire vite, il faut le faire bien, et il faut le faire avec intelligence, c’est-à-dire en osant regarder les choses en face au-delà de ce que l’on apprend à l’ENA ou à Science Po, c’est-à-dire en regardant les réalités physiques climatiques médicales et pas seulement les conventions arbitraires de la politique et de l’économie qui relèvent quand même d’une grande tartufferie. Ça ne nous intéresse plus, nous voulons maintenant un peu de sérieux. (…)

Nous sommes en train de détruire notre capital de départ, c’est à dire un monde où la capacité d’existence est possible.

Ce n’est pas une croissance. Du point de vue physique, c’est à dire du point de vue réel, c’est une décroissance. Il n’y a pas de réalité économique, ça n’existe pas. Il n’y a que des conventions économiques, d’un claquement de doigt on peut les changer. On ne pourra pas revenir en arrière sur le C02 émis, ce qui est là, est là pour toujours. Il n’y a aucun retour en arrière possible. Alors il va être temps d’être un peu sérieux.»

Si nous ne voulons pas que cette situation se reproduise, nous devons avoir le courage et la volonté de changer notre façon de vivre une bonne fois pour toutes et revoir nos valeurs. Le monde de l’après confinement ne doit plus ressembler au monde de l’avant confinement.

« Inventons du possible », Aurélien Barrau – Les entretiens confinés de France Inter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s