Bougainvillier

De retour d’Espagne puis de Crête, je ne peux résister à la tentation de vous présenter cet arbuste grimpant qui orne  de sa floraison spectaculaire la plupart des façades.

 A chaque coin de rue, ses fleurs délicates ressemblant à du papier de soie nous surprennent de leurs vives couleurs : rose, violet, rouge, orange, blanc !

Je n’ai jamais osé l’installer chez nous par crainte du froid …..Mais là, définitivement, je suis décidée à craquer dès le printemps prochain en suivant ces quelques conseils d’entretien…..

Après tout, le citronnier s’est bien adapté et puis le jardin est un si beau terrain d’expérimentation !

Culture en pot :

Elle est recommandée partout où les températures descendent sous 0° l’hiver. Il sera ainsi possible de l’abriter du gel en le couvrant  d’un voile d’hivernage ou en le  rentrant dans un local  lumineux  idéalement à une température  de 8 à 10°C.

Le bougainvillier n’aime vraiment pas l’excès d’eau !

Installez tout d’abord une bonne couche de drainage (billes d’argile) dans le fond du pot.

Utilisez ensuite du terreau spécial plantes fleuries, très drainant

Proposez  lui une situation ensoleillée et chaude de préférence au pied d’un support pour le faire grimper, mais pas trop loin de votre vue pour profiter de sa floraison spectaculaire de mai à novembre

Laissez sécher le terreau entre deux arrosages durant sa période de floraison et n’hésitez pas à enrichir la terre d’‘un engrais pour plantes fleuries.

Le petit secret déniché dans la revue Détente et Jardin: «  la couverture de laine pour les nuits froides à installer au pied de la plante en pleine terre et à retirer dans la matinée (ou un petit feutre de laine autour du pot). »

Pour une culture en pleine terre

Plantez-le au printemps à l’abri du vent dans un sol bien drainé, (dans  un mélange idéalement composé de terre du jardin, de terreau et de sable ) si possible au pied d’un support contre lequel on pourra le faire grimper car si la plante se plaît ,ses lianes peuvent mesurer de 5 à 7 m de long.

L’entretien

Le bougainvillier fleurit sur le bois de l’année précédente.

Sa taille n’est pas vraiment indispensable car trop sévère elle réduit les chances de floraison pour la saison à venir.

Pendant la floraison, supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure.

Si l’arrosage peut être généreux en été, il convient de réduire la fréquence en hiver sans toutefois l’ignorer.

Mon coup de cœur :

Le Bougainvillea specto-glabra dit ‘Violet de Mèze’, d’un violet vif et profond, est la variété la plus rustique.  Il résiste jusqu’à moins -8°C. Si les températures hivernales sont plus froides, n’hésitez pas à le recouvrir d’un voilage de protection.

Idéalement installé  en pleine terre, il peut atteindre des hauteurs allant jusqu’à 5 m en conditions favorables.,

Alors vous aussi vous voulez essayer ? On en parle dans un futur papotage …..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s